L’Industrie électrique

Information Nouvelles et Actualités
Alstom finalise la vente de ses activités d’énergie et de réseaux à General Electric


novembre 16, 2015
Par Eric Cloutier
Général Electric (GE) a annoncé

General Electric (GE) a annoncé, le 2 novembre à Paris, avoir finalisé l’acquisition des activités d’énergie et de réseaux d’Alstom, un an après la divulgation de l’accord d’acquisition conclu en 2014 par les deux parties pour la somme de 12,35 milliards d’euros.

Pour la société GE, il s’agit de la plus importante acquisition industrielle de son histoire.

Afin de pouvoir finaliser cette opération, GE devait préalablement avoir obtenu les autorisations réglementaires requises dans plus de 20 pays et régions, entre autres auprès de l’Union européenne, des États-Unis, de la Chine, de l’Inde, du Japon et du Brésil. 

«Prenant en compte les joint-ventures annoncées en juin 2014 (énergies renouvelables, réseaux et nucléaire), les évolutions de la structure de l’opération, les ajustements de prix liés aux mesures correctives, trésorerie nette à la clôture et effets de change, le prix d’achat s’élève à 9,7 milliards d’euros (environ 10,6 milliards de dollars), comprenant un prélèvement d’environ 0,6 milliard d’euros sur le fonds de roulement au mois d’octobre. General Electric estime que l’opération générera un résultat net par action de +0,05 à +0,08 $ en 2016 et de +0,15 à +0,20 $ d’ici à 2018. Dans le cadre de cette opération, GE s’attend à un fort retour de l’opération et vise 3 milliards de dollars de synergies au bout de cinq ans. L’économie générale et la logique stratégique de cette opération restent conformes aux annonces de GE en avril 2014», a fait valoir, par voie de communiqué, GE, groupe industriel numérique mondial spécialisé dans la conception et la fabrication de machines contrôlées par logiciel et de solutions connectées, adaptées et prédictives.

«La finalisation de l’acquisition de l’activité Énergie d’Alstom est une nouvelle étape marquante dans la transformation de GE», a déclaré Jeff Immelt, président-directeur général de GE. 

«La complémentarité qu’apportent les technologies,  les capacités à se déployer globalement, la base installée et les talents des équipes d’Alstom vont dynamiser la croissance de nos segments industriels. Nous sommes désormais prêts à proposer à nos clients l’une des offres technologiques les plus complètes du secteur de l’énergie», a ajouté M. Immelt.

L’alliance entre GE et Alstom apportera des bénéfices aux clients du groupe, notamment dans le cadre des projets PSEG Sewaren (une centrale à cycle combiné dans le New Jersey dotée d’une turbine à gaz GE 7HA et d’un générateur de vapeur à récupération de chaleur Alstom), Punjab Pakistan Bhikki (une centrale à cycle combiné au Pakistan comprenant deux turbines à gaz GE 9HA et une turbine à vapeur Alstom), Centrales Exelon (des projets énergétiques au Texas caractérisés par quatre turbines à gaz GE 7HA et quatre générateurs de vapeur à récupération de chaleur Alstom) et Chempark (un projet alliant chauffage et électricité à Leverkusen en Allemagne, et cela grâce à une turbine à gaz GE 9HA.)

«Par ailleurs, GE et Alstom sont tous deux soumissionnaires privilégiés dans le cadre d’un projet de centrale à cycle combiné en Asie, qui associerait deux turbines à gaz GE 7HA, deux générateurs de vapeur à récupération de chaleur Alstom et un générateur de vapeur Alstom. En outre, Alstom est soumissionnaire privilégié pour les turbines à vapeur Arabelle dans le cadre de deux projets de réacteurs nucléaires au Royaume-Uni, mais aussi pour les chaudières, les turbines à vapeur et les générateurs dans le cadre d’un projet de centrale au charbon propre au Moyen-Orient. Alstom vient également de livrer à l’Inde son premier transformateur de courant continu à haute tension (CCHT) 800 kV dans le cadre du projet Champa-Kurukshetra», conclut GE.

www.ge-alstom.com/fr, www.ge.com, www.alstom.com/fr/france