L’Industrie électrique

Information Nouvelles et Actualités
Amazon Web Services ouvrira un centre de données carboneutre à Montréal


janvier 18, 2016
Par Eric Cloutier

Le chef de file mondial Amazon Web Services (AWS) choisit Montréal pour y installer les pénates de son premier centre de données en sol canadien; un centre de données qui «sera carboneutre et alimenté presque entièrement par de l’énergie hydraulique propre et renouvelable».

 

C’est ce qu’a expliqué un responsable d’AWS, Jeff Barr, dans un court billet publié sur un blogue le 14 janvier. 

Cet argument a été déterminant dans le choix d’AWS, l’un des plus importants joueurs du monde dans le domaine de l’infonuagique, de s’installer à Montréal selon ce qu’ont rapporté les médias nationaux.

Dans un communiqué diffusé par Amazon, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, s’est dit très heureux de cette décision.

«Ce choix démontre que le Québec possède tous les atouts nécessaires pour attirer des entreprises de calibre mondial, notamment un environnement fiscal propice à l’investissement et une source d’approvisionnement en électricité carboneutre»

AWS, une filiale d’Amazon commercialisant l’expertise développée à l’interne pour la gestion de centres de données, a très peu à voir avec la célèbre boutique en ligne.

De son côté, Hydro-Québec applaudit également l’arrivée éventuelle d’AWS à Montréal

«En novembre dernier, Éric Martel, président-directeur général d’Hydro-Québec, avait eu l’occasion d’appuyer les démarches du gouvernement du Québec et d’autres intervenants économiques auprès d’Amazon Web Services en décrivant les mérites de notre hydroélectricité aux dirigeants de l’entreprise», a fait savoir Hydro-Québec, le 15 janvier, par voie de communiqué.

«Nous sommes très heureux que l’électricité propre que nous produisons ait fait une différence dans la décision d’Amazon Web Services de s’installer au Québec», a déclaré Éric Martel.

AWS est  cependant demeurée discrète sur les détails du projet pour le moment. Une seconde annonce, dans les semaines ou les mois à venir, devrait permettre d’en apprendre plus sur ce futur centre de données.