L’Industrie électrique

En vedette Énergie Transport et distribution
Deux nouvelles lignes de 315 KV et de 120 KV mises en service dans Lanaudière


Montage d’un pylône tubulaire de la ligne de la Mauricie-Lanaudière. Hydro-Québec a annoncé

Hydro-Québec a annoncé, le 25 novembre, la mise en service de deux nouvelles lignes de transport d’électricité dans la région de Lanaudière. Ces deux installations constituent respectivement des lignes de 315 et de 120 kilovolts (KV).

 

La ligne de la Mauricie-Lanaudière se trouve dans la région de Joliette, tandis que la ligne Pierre-Le Gardeur–Saint-Sulpice a été aménagée  au sud de la région.

«La ligne électrique de la Mauricie-Lanaudière s’inscrit dans le plan d’évolution du réseau de transport du nord-est de la région métropolitaine de Montréal. Longue de près de 5 km, elle fait le pont entre le poste de Lanaudière, à Joliette, et une ligne qui rejoint le poste de la Mauricie, ce dernier étant situé à Notre-Dame-du-Mont-Carmel. Parmi les mesures d’atténuation retenues, l’entreprise a été soucieuse de conserver un écran boisé situé entre l’autoroute Antonio-Barrette (autoroute 31) et un quartier résidentiel», indique Hydro-Québec par voie de communiqué.

Advertisment

Pour sa part, la Ligne à 120 kV Pierre-Le Gardeur–Saint-Sulpice totalise une longueur de près de 15 km, Elle relie le nouveau poste Pierre-Le Gardeur, situé à Terrebonne. Celui-ci se trouve au point de jonction de la ligne à 120 kV qui alimente le poste de Saint-Sulpice. Plus de la moitié des pylônes installé pour la mise en place de cette ligne sont à encombrement réduit, ce qui limite ainsi les impacts sur les terres agricoles.

«Ces lignes amélioreront la fiabilité du réseau électrique de Lanaudière. Hydro-Québec remercie les citoyens et les organismes de la région pour leur participation à la démarche de participation du public. Les avis, suggestions et recommandations reçus ont été considérés et ont contribué à élaborer des variantes de moindre impact des points de vue social, environnemental, technique et économique», renchérit la société d’État.

Pour compenser le passage de ces deux lignes, Hydro-Québec, dans le cadre de son Programme de mise en valeur intégrée, a mis à la disposition des municipalités de Joliette et de Saint-Thomas (pour la ligne de la Mauricie-Lanaudière), ainsi que celle de Mascouche, de Terrebonne, de Repentigny et de la paroisse de L’Épiphanie (pour la ligne Pierre-Le Gardeur–Saint-Sulpice) un montant d’approximativement de 721 500 $.

Cette somme équivaut «à 1 % de la valeur initialement autorisée pour des projets d’intérêt collectif», conclut-on dans le communiqué.

www.hydroquebec.com