CaSA propose d’utiliser les réserves d’énergie grâce à son contrôleur de chauffe-eau « intelligent »

Lucie Côté
Mars 26, 2018
Écrit par
26 mars 2018 - Baptisé Triton, cette innovation en matière de contrôleur de chauffe-eau fait plus que surveiller et mesurer la température de l’eau en temps réel, elle permet au réservoir d’eau chaude de devenir une batterie utilisable en période de forte demande d’électricité sur le réseau électrique, tout en assurant le confort et la sécurité de l’utilisateur. 

Dans les climats froids d’Amérique du Nord, le chauffage de l’eau présente une excellente opportunité de moduler la demande de puissance en fonction de sa disponibilité. « Parce que le système de CaSA est au courant de la température de l’eau des réservoirs, il est possible pour un exploitant comme Hydro-Québec de s’assurer de faire fonctionner les chauffe-eau à l’avance pour ensuite les éteindre, alors qu’ils sont pleins, pour les épisodes de trop forte demande, et ce, tout en s’assurant que les occupants de la maison ne manquent jamais d’eau chaude », précise Martin Fassier, président de CaSA

CaSA est une entreprise fondée en 2014 par Martin Fassier, Patrick Pépin et Louis-Pierre Morin. S’inspirant d’un algorithme conçu par Philippe Mabilleau, professeur au Département de génie électrique et de génie informatique de l’Université de Sherbrooke, maintenant employé chez CaSA, Triton est le résultat d’un travail d’équipe entre CanMetÉNERGIE, le laboratoire scientifique de Ressources naturelles Canada, et l’entreprise. « Également, Giant, qui est le plus important manufacturier canadien de chauffe-eau, a apporté une contribution indispensable à la réussite du projet », affirme le président.

Pendant la prochaine année, et ce, sur une période d’un an, l’entreprise lance un projet-pilote pour tester sa technologie dans 500 maisons de Sherbrooke. « Les programmes de délestage de chauffe-eau se font de façon sécuritaire depuis des décennies, en Amérique du Nord comme ailleurs dans le monde », ajoute Martin Fassier. « La technologie de Triton permet de faire disparaître toute inquiétude possible concernant la légionellose, puisque la température sécuritaire pourra être maintenue en tout temps dans les chauffe-eau. Nous sommes donc persuadés que les résultats du projet-pilote seront très concluants. »

Pour l’instant, l’appareil s’installe sur les chauffe-eau existants, mais le prochain chapitre de la collaboration entre CaSA et Giant permettra l’intégration de l’appareil, directement en usine, lors de la fabrication du chauffe-eau. 







Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Les plus populaires

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.