L’Industrie électrique

En vedette Énergie Énergies renouvelables
Hydro-Québec Distribution veut acheter de l’énergie éolienne pour son réseau des Îles-de-la-Madeleine


Hydro-Québec Distribution a pour objectif de réduire le coût d’exploitation actuel de sa centrale des Îles-de-la-Madeleine à Cap-aux-Meule. Sur la photo Hydro-Québec Distribution a lancé

Hydro-Québec Distribution a lancé, le 23 octobre, un appel de propositions en vue de l’achat d’un bloc d’énergie éolienne produite par un parc d’une puissance installée recherchée de 6 MW, lequel parc sera intégré à son réseau des Îles-de-la-Madeleine.

En fait, il s’agira du premier parc éolien érigé aux Îles-de-la-Madeleine.

Hydro-Québec Distribution a pour objectif de réduire le coût d’exploitation actuel de sa centrale des Îles-de-la-Madeleine à Cap-aux-Meule et recherche un promoteur qui assurera le développement, la construction et l’exploitation d’un parc éolien. Ce promoteur devra utiliser une technologie éprouvée, dans le cadre d’un contrat d’approvisionnement en électricité qui sera d’une durée de 20 ans et qui devra d’abord obtenir l’approbation de la Régie de l’énergie.

«Le promoteur travaillera en collaboration avec la Régie intermunicipale de l’énergie Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, partenaire représentant le milieu local», a indiqué Hydro-Québec Distribution par voie de communiqué. Une conférence préparatoire pour les soumissionnaires potentiels a eu lieu le 2 novembre en matinée au siège social d’Hydro-Québec à Montréal

Advertisment

«Le projet sera implanté dans le secteur de Pointe-aux-Loup. À terme, il permettra aux habitants des Îles d’être alimentés par de l’électricité produite à la fois par la centrale thermique et par les éoliennes construites sur son territoire», a, pour sa part, précisé la Régie intermunicipale de l’énergie Gaspésie?Îles-de-la-Madeleine dans un autre communiqué.

«Le fait de produire une partie de l’électricité utilisée par les Madelinots avec des éoliennes devrait permettre à Hydro-Québec de faire une économie importante, tout en ayant un impact significatif sur les émissions de GES aux Îles-de-la-Madeleine», renchérit la Régie.

«C’est la toute première fois que de l’éolien sera couplé à de l’énergie non-renouvelable dans un circuit autonome d’Hydro-Québec. Je suis convaincu que cette innovation sera profitable pour l’ensemble des Québécois, tant sur le plan financier qu’environnemental», affirme le président de la Régie, Richard St-Laurent.

«Nous sommes convaincus que ce partenariat sera fructueux pour la Régie et les intervenants privés qui choisiront de participer à cet appel de propositions pour l’approvisionnement de 6 MW d’énergie éolienne aux Îles-de-la-Madeleine», ajoute, de son côté, Gilbert Scantland, directeur général et secrétaire-trésorier de l’organisme.

Les soumissions doivent être déposées au plus tard le 12 avril 2016 à 16h00 (heure de Montréal), alors que leur ouverture publique aura lieu le lendemain.

Le document d’appel de propositions, le formulaire d’inscription à la conférence préparatoire, le formulaire d’inscription aux fins de l’appel de propositions et la formule de soumission sont accessibles sur le site Web d’Hydro-Québec Distribution qui a mandaté la société Raymond Chabot Grant Thornton & Cie pour l’accompagner dans son processus d’appel de propositions et pour agir à titre de représentant officiel.

www.hydroquebec.com/distribution/fr/marchequebecois, http://regieenergiegim.net/appel-offres-idlm