L’Industrie électrique

En vedette Nouvelles et Actualités
Hydro-Québec élargit ses horizons avec son projet d’énergie solaire à grande échelle


août 18, 2020
Par Lucie Côté
Voir plus bas pour visionner la vidéo

Hydro-Québec se lance dans l’énergie solaire à grande échelle et teste les avantages des nouvelles technologies.

L’autorité de l’électricité de la province a commencé à construire des centrales solaires à La Prairie et à Varennes au printemps.

Ce projet d’envergure permettra à Hydro-Québec de tester si l’énergie solaire est bien adaptée au climat québécois et de voir comment elle s’intégrera au réseau déjà en place.

« Nous avons déjà assez d’énergie pour répondre aux besoins du public », a déclaré Jonathan Côté, porte-parole d’Hydro-Québec. Le projet a été lancé pour s’implanter rapidement sur le marché en développement.

Advertisment

L’utilisation des rayons du soleil pour produire de l’électricité gagne du terrain dans le monde entier pour les petites villes et elle devient de plus en plus compétitive en termes de prix, a déclaré M. Côté. « Si jamais nous voyons le besoin de trouver des moyens pour une nouvelle énergie d’ici 5 à 15 ans, peut-être que la solution sera solaire », a déclaré M. Côté.

Les deux centrales en sont encore à leurs débuts. Une fois terminées, les stations combinées pourront générer près de 10 mégawatts (MW) d’énergie, suffisamment pour alimenter environ 1 000 foyers.

La station de La Prairie, la plus grande des deux, s’étend sur 28 terrains de football. Il proposera environ 26 000 panneaux solaires. Le prix total du projet est estimé à 40 millions de dollars, selon la gestionnaire de projet, Mme Josée Pilon.

Une partie des tests comprendra différentes technologies, telles que des panneaux qui suivent le soleil par rapport aux modèles stationnaires. Les tests examineront également comment la technologie résiste dans le climat rigoureux du Québec.

Mme Pilon dit que l’empreinte et la taille du projet seront également quelque chose qu’Hydro-Québec examinera de près en matière d’efficacité. « À l’avenir, nous devrons décider si nous allons opter pour des installations plus grandes ou plus petites. C’est ce que nous espérons découvrir avec ce projet », conclut Mme Pilon.

Les entreprises québécoises joueront un rôle clé dans le projet. L’entrepreneur retenu pour la construction des centrales est Borea Construction, filiale de Pomerleau. De plus, l’entreprise québécoise Stace, de Trois-Rivières, fournira près de 4 000 panneaux solaires pour la centrale de La Prairie.

Le projet a eu un démarrage retardé à la fin du printemps, mais Hydro-Québec espère que le projet sera terminé et opérationnel d’ici la fin de l’année. Les responsables disent que le projet solaire devrait fonctionner pendant les 30 prochaines années.

Source : Global News