L’Industrie électrique

Information Nouvelles et Actualités
Hydro-Québec injectera 100 000 $ dans des travaux de recherche sur l’énergie


septembre 1, 2016
Par Eric Cloutier

Un montant de 100 000 $ sera investi par Hydro-Québec sur une période de deux ans en guise de contribution pour une initiative de recherche sur l’énergie, l’environnement et les changements climatiques lancée conjointement par le Massachusetts Institute of Technology (MIT), de Cambridge au Massachusetts, la société québécoise Ouranos et HEC Montréal.

 

Éric Martel, président-directeur général d’Hydro-Québec, a indiqué, le 28 août, que cette contribution découle d’une entente conclue pour développer et mettre en œuvre un outil de modélisation qui sera mis à la disposition des chercheurs s’intéressant aux changements climatiques; un enjeu sur lequel Ouranos appuie sa mission de pôle d’innovation et de lieu de concertation.

«Cet outil ciblera le Québec et la Nouvelle-Angleterre et servira à recenser les avenues d’expansion optimale de l’utilisation des énergies renouvelables dans les deux régions, y compris par l’accroissement des échanges commerciaux», indique Hydro-Québec, dans un communiqué émis à la suite d’une séance de signature de l’entente tenue à Boston et à laquelle ont pris part les trois organismes de recherche, en présence du premier ministre du Québec, Philippe Couillard, qui participait à la 40e conférence annuelle des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l’Est du Canada.

«Hydro-Québec est heureuse de participer au développement d’un modèle intégré en matière de politique énergétique qui aidera à informer les décideurs de part et d’autre de la frontière, à élargir les échanges transfrontaliers régionaux visant l’énergie propre et à réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le Nord-Est du continent et, de là, en Amérique du Nord. Le Massachusetts a toujours fait preuve de leadership en ce qui concerne les enjeux liés au climat et l’établissement de liens plus étroits avec MIT, reconnu dans le monde entier pour la qualité de ses travaux de recherche, met en lumière le savoir-faire d’Ouranos et de HEC Montréal, deux grandes institutions du Québec qui se distinguent dans le domaine de l’énergie et des changements climatiques», a souligné Éric Martel.

Par cette collaboration avec ces trois centres de recherche, Hydro-Québec entend profiter d’un contexte de rayonnement de sa stratégie sur la scène internationale pour faire progresser son programme de R et D, lequel est déjà développé à l’échelle locale et régionale.

www.hydroquebec.com