L’Industrie électrique

Actualités Nouvelles et Actualités
Le barrage Daniel-Johnson fête son 50e anniversaire


octobre 8, 2019
Par Lucie Côté

Symbole de la modernité québécoise, le barrage Daniel-Johnson célèbre aujourd’hui son cinquantième anniversaire. Ce barrage est l’un des emblèmes de la filière hydroélectrique partout dans le monde.

« La construction du barrage Daniel-Johnson est l’une des plus grandes prouesses industrielles du Québec. Si Hydro-Québec est aujourd’hui reconnue comme un leader mondial en production et en distribution d’hydroélectricité, c’est grâce à l’audace qui a permis la réalisation d’un tel projet et à la perspicacité du gouvernement du Québec qui a vu l’importance que cette ressource aurait pour notre développement économique », a déclaré Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de Côte-Nord.

« Théâtre de nombreux exploits techniques, le chantier a marqué l’émergence du génie québécois sur la scène internationale. Nous pouvons être fiers que, 50 ans plus tard, le barrage et les centrales de l’aménagement Manic-5 contribuent à alimenter le Québec et le nord-est de l’Amérique du Nord en énergie propre », a renchéri Éric Martel, président-directeur général d’Hydro-Québec.

Le barrage a été nommé en l’honneur de Daniel Johnson père, celui qui a donné le coup d’envoi aux travaux de construction en 1959 alors qu’il était ministre des Ressources hydrauliques. Daniel Johnson, devenu premier ministre, est décédé pendant la nuit qui précédait l’inauguration officielle le 26 septembre 1968. L’événement a finalement eu lieu un an plus tard et le barrage porte son nom depuis.

Un legs à l’histoire
Un monument destiné à la mémoire collective a été dévoilé afin de souligner les 50 ans du barrage. MM. Jonatan Julien, Éric Martel, Pierre Marc Johnson, Marcel Furlong, préfet de la MRC de Manicouagan, ainsi qu’un employé et un retraité d’Hydro-Québec ont laissé l’empreinte de leur main dans un bloc de béton qui sera mis en évidence sur le site.

Quelques faits intéressants sur le barrage Daniel-Johnson et les centrales Manic-5 et Manic-5-PA :

  • Le barrage Daniel-Johnson est le plus haut barrage à voûtes multiples et à contreforts du monde;
  • Le barrage contient 2,2 millions de mètres cubes de béton, suffisamment pour aménager un trottoir qui relierait le pôle Nord au pôle Sud;
  • Depuis leur mise en service, les centrales Manic-5 et Manic-5-PA ont produit 322 TWh, soit davantage que la consommation du Royaume-Uni et ses 65 millions d’habitants pendant un an;
  • La voûte principale du barrage Daniel-Johnson pourrait contenir la tour du Stade olympique ou encore la Place Ville-Marie, de Montréal;
  • À l’époque, la construction du barrage représente le plus grand chantier de l’Amérique du Nord ; en tout, 12 900 personnes y ont travaillé;
  • Le réservoir Manicouagan s’étend sur 1 950 km2 et contient 142 000 m3 d’eau, soit plus que le volume d’eau dans la mer morte (114 000 m3);
  • Le réservoir peut contenir 13 fois le lac Saint-Jean;
  • Le barrage Daniel-Johnson et les centrales Manic-5 et Manic-5-PA ont frappé l’imaginaire :
    • Un roman de la série des Bob Morane, Terreur à la Manicouagan, qui s’y déroule en partie a paru en 1965;
    • La chanson « La Manic » a été composée en 1966 par Georges Dor et a connu un grand succès;
    • La construction du barrage a été filmée et présentée en direct à l’Expo 67;
    • Une voiture sport appelée Manic GT a été construite à Terrebonne puis à Granby entre 1969 et 1971;
    • Le Manic de Montréal a évolué dans la ligne nord-américaine de soccer de 1981 à 1983.

Visite virtuelle du barrage hydroélectrique :

Photo : gracieuseté d’Hydro-Québec

Le 8 octobre 2019