L’Industrie électrique

En vedette Énergie Énergie éolienne et solaire
Le parc éolien Mont-Sainte-Marguerite verra le jour dans un an en Chaudière-Appalaches


Le village de Saint-Sylvestre Le futur parc éolien Mont Sainte-Marguerite

Le futur parc éolien Mont Sainte-Marguerite, dans la région de Chaudière-Appalaches, verra le jour officiellement le 1er décembre 2017, date prévue pour sa mise en service.

 

Le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports et député de Lotbinière-Frontenac, Laurent Lessard,  a annoncé, le 14 novembre au nom de son collègue du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel, que le promoteur Parc éolien Mont Sainte-Marguerite S.E.C. a obtenu l’autorisation du gouvernement du Québec pour réaliser ce projet dans les municipalités de Saint-Sylvestre, Saint-Séverin et Le Sacré-Cœur-de-Jésus.

Le parc Mont Sainte-Marguerite, qui comptera 46 éoliennes d’une hauteur de 149 mètres, est estimé à 300 M$, dont 180 M$ seront dépensés au Québec. Ces éoliennes auront une puissance de 3,2 mégawatts (MW) chacune. Le projet créera de huit à 12 emplois pour le parc dont la puissance totale installée sera de 147,2 MW, tandis que l’embauche de 270 travailleurs est prévue durant la phase de construction.

Advertisment

«Je me réjouis de la création d’emplois que ce projet engendre», a souligné le ministre Lessard

Qui plus est, le promoteur versera aux municipalités 5 000 $ par année par mégawatt installé sur leur territoire, une somme à laquelle une contribution volontaire de 20 000 $ à chaque municipalité s’ajoutera annuellement pour la réalisation de projets communautaires. Des redevances sont également prévues pour les propriétaires terriens concernés.

«La majorité des éoliennes seront réparties sur le territoire de Saint-Sylvestre, l’emplacement retenu se trouvant à environ 50 kilomètres au sud des villes de Québec et de Lévis et à une quinzaine de kilomètres à l’ouest de Sainte-Marie. Le projet prévoit la construction des infrastructures nécessaires pour y accéder et pour l’alimenter en électricité», indique, par voie de communiqué, le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC).

«Comme le mentionne le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), le projet suscite l’adhésion d’une majorité de la population et des instances concernées. Il a notamment fait l’objet d’un mandat d’audience publique du BAPE. Réalisé entre le 6 octobre 2015 et le 12 février 2016, ce mandat prévoyait la tenue de cinq séances publiques et a mené à l’analyse de 74 mémoires», ajoute le ministère, qui souligne que la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) a également approuvé le projet.

Le décret gouvernemental et le rapport d’analyse environnementale sont disponibles sur le site Web du MDDELCC, tandis que le rapport du BAPE et d’autres documents concernant le projet de parc éolien Mont-Sainte-Marguerite peuvent être consultés sur le site Web du BAPE.

www.mddelcc.gouv.qc.ca/evaluations/lisprode.htm, www.mddelcc.gouv.qc.ca/evaluations/lisproan.htm, www.bape.gouv.qc.ca/sections/mandats/eole_mont-sainte-marguerite/index.htm