L’Industrie électrique

En vedette Énergie Transport et distribution
L’entreprise montréalaise Hydro Investment bâtit une centrale électrique en Albanie


Le projet de centrale électrique Ternoves permet dorénavant de relier plus de 4000 maisons Hydro Investment

Hydro Investment, une entreprise québécoise basée à Montréal, a récemment complété la construction d’une centrale électrique en Albanie. Ce projet appelé Ternoves est en opération depuis le 29 mars et permet dorénavant de relier plus de 4000 maisons, soit plus de 15 000 personnes, à un réseau électrique fiable.

 

La production électrique de l’Albanie provenant à 95 % des centrales hydroélectriques situées sur le fleuve Drin, au nord du pays. Ce pays en développement désire améliorer rapidement les conditions de vie de ses 3 millions de citoyens et compte sur l’énergie électrique pour y parvenir.

«D’une puissance de 8,3 mégawatts, soit plus de 45 gigawatts annuellement, la centrale située à Bulqize a nécessité trois années de construction. Plus de 100 personnes ont exécuté les travaux maintenant terminés. Près d’une douzaine de personnes travailleront sur le barrage à l’année. C’est un projet de grande envergure qui a demandé des investissements privés de près de 30 millions de dollars canadiens» a souligné Georges Dick, président d’Hydro Investment, le 18 mai par voie de communiqué.

Cela constitue la première phase du projet. Sa deuxième phase, qui se trouve présentement en cours de développement, vise à augmenter la production électrique. La centrale est dotée d’une turbine Pelton et son exploitation a entraîné la création de 12 emplois permanent.

Les ingénieurs d’Hydro Investment, selon la compagnie, avaient auparavant grandement participé à la construction de nombreuses centrales, et cela avec leur ancienne firme, RSW Inc. Ces centrales se trouvent notamment  en Afrique et en Inde.

Pour Hydro Investment, d’autres projets d’implantation de centrales hydroélectriques pourraient maintenant voir le jour à travers le monde.

«Avec cette construction, il y a maintenant la possibilité pour l’Albanie de participer au marché de plus en plus dynamique de la Bourse du carbone. Une centrale hydroélectrique produit en effet 100 fois moins de GES qu’une centrale au charbon.  Les actionnaires d’Hydro Investment sont de fervents adeptes du développement durable et prônent l’utilisation de construction de petites centrales pour améliorer la qualité de vie de populations qui, actuellement, ne sont pas desservies convenablement», renchérit la compagnie.

La construction de cette centrale électrique avait été amorcée voilà trois ans.