L’Industrie électrique

Information Nouvelles et Actualités
Montréal accorde à Énergère un contrat de 28 M $ pour le contrôle intelligent de son éclairage public


septembre 1, 2016
Par Eric Cloutier
L’entreprise Énergère a décroché un contrat de 28 millions de dollars pour l'implantation d‘un système de gestion intelligente de l'éclairage public (SGIE) à la Ville de Montréal.

L’entreprise Énergère a décroché un contrat de 28 millions de dollars pour l’implantation d‘un système de gestion intelligente de l’éclairage public (SGIE) à la Ville de Montréal.

Grâce à ce projet, Montréal entend exploiter des technologies novatrices orientées vers le développement d’une ville durable et intelligente.

Ce projet, qui sera réalisé sur une période de deux ans et pour lequel Énergère offrira un contrat de garantie et de service d’une durée de 10 ans, permettra la mise en place d’une infrastructure de contrôle de 135 000 luminaires. Il mettra en place les bases fondamentales d’une architecture de réseau de communication pour intégrer progressivement des services intelligents additionnels.

Selon un communiqué émis le 24 août par Énergère, des modules radio appelés «nœuds» constitueront le SGIE. Ces noeuds seront fixés sur chaque luminaire et communiqueront entre eux afin de former un réseau. De plus, des boîtiers appelés «passerelles» et répartis sur tout le territoire de la Ville de Montréal serviront de véhicules pour acheminer les données et commandes à même ce réseau et les transmettre à un logiciel de gestion d’éclairage.

«Grâce à un tel système, la population pourra jouir d’un service d’éclairage amélioré, sécuritaire et adapté au milieu de vie d’une grande métropole», a expliqué Benoit Trottier, directeur de projet chez Énergère.

«En effet, ce système de gestion intelligente permettra d’intervenir immédiatement en cas de bris ou de mauvais fonctionnement des luminaires, et par le fait même, une meilleure planification de l’entretien de ces derniers», ajoute M. Trottier.

Outre une gestion efficace des inventaires de luminaires, Énergère soutient que la consommation électrique des luminaires pourra également être détectée avec précision, ce qui, pour la Ville, permettra une facturation énergétique ajustée en conséquence, des économies d’énergie significatives et une gestion optimisée de son réseau d’éclairage public.

«Cette dernière pourra ainsi bénéficier d’une plateforme extensible présentant diverses fonctions, dont la possibilité de modifier l’éclairage lors d’événements particuliers ou de signaler certains services, tel que le déneigement», souligne encore l’entreprise québécoise spécialisée dans le domaine des services écoénergétiques.

Énergère a été sélectionnée au terme d’un appel d’offres au cours duquel elle a affronté plusieurs concurrents.

«Nous sommes très fiers d’avoir su performer dans ce processus rigoureux d’appel d’offres de la Ville de Montréal. Tous nos efforts ont été rassemblés afin d’obtenir le maximum de points dans chacune des étapes du processus; nous avons monté une proposition technique de grande qualité, présenté un banc d’essai démontrant l’intégration et l’interopérabilité des systèmes et développé la meilleure offre financière», affirme Catherine Roy-Cardin, chargée d’affaires chez Énergère.

La Ville de Montréal a demandé l’intégration et l’implantation de trois différents produits de contrôle intelligent. En tant qu’intégrateur technologique, Énergère aura recours aux services de trois fournisseurs pour mener à bien le projet. Il s’agit de DimOnOff, Current, powered by GE et Telematics Wireless. 

DimOnOff, une entreprise québécoise spécialisée dans les systèmes de contrôle de l’éclairage, a été sélectionnée pour la plateforme d’intégration, le logiciel de gestion, ainsi que pour la fourniture de 20 % des nœuds et passerelles. De son côté, Current, powered by GE, dont le centre de développement de services intelligents se trouve à Montréal, fournira 60 % des équipements. Enfin, Telematics Wireless, une multinationale spécialisée dans les systèmes de réseaux sans fil, fournira, à l’instar de DimOnOff, 20 % des nœuds et passerelles. Enfin, une quatrième entreprise, ZoneTI, prendra en charge toute l’infrastructure et la sécurité du parc informatique.

www.energere.com