L’Industrie électrique

Information Nouvelles et Actualités
Napec veut doubler sa base de produits pour la faire grimper à 600 M$ d’ici 2017


septembre 29, 2015
Par Eric Cloutier
Napec

Napec, une société établie à Drummondville et qui opère dans le secteur de l’énergie, nourrit l’objectif de doubler sa base de produits, qui se chiffrait à 290 millions $ au terme de son dernier exercice financier clos le 30 septembre 2014, pour lui faire atteindre 600 millions $ d’ici la fin de son année budgétaire 2017.

 

 

Pour atteindre cette cible, Napec veut augmenter ses parts de marchés en Ontario et poursuivre l’expansion de sa présence dans le nord-est des États-Unis. C’est du moins ce qu’a indiqué la compagnie, hier (lundi 16 février), lors du dévoilement de son plan 2015-2017.

«Ce plan positionnera Napec en tant qu’entreprise possédant deux compétences de base et à l’oeuvre dans deux pays. Il est conçu afin de tirer parti de la base établie en 2014 lors de l’adoption d’un nouveau modèle d’affaires et de son implantation aux États-Unis. Nous réalisons progressivement les réductions de coûts et les gains de synergie dans ce marché et nous implanterons cette nouvelle structure au Canada en 2015 et 2016», a fait valoir Pierre L. Gauthier, président et chef de la direction de Napec, par voie de communiqué au terme d’une téléconférence médiatique.

La société croit que des facteurs fondamentaux favorables dans ses marchés de base, combinée à des économies et des gains d’efficacité additionnels «en lien avec l’implantation graduelle de son nouveau modèle d’affaires», lui permettent d’envisager une croissance solide de ses produits et de sa rentabilité d’ici deux années et demie.

«Les compétences de base de Napec portent sur la prestation de services de construction et d’entretien pour des réseaux de transport et de distribution d’électricité, ainsi que de postes électriques en Amérique du Nord. Elles comprennent également une vaste gamme de services de construction et d’entretien pour des réseaux de distribution de gaz naturel, ainsi que pour des équipements lourds alimentés au gaz et à l’électricité pour divers marchés aux États-Unis. Compte tenu de facteurs fondamentaux hautement favorables, la Société est d’avis que la demande pour ses services va s’accroître substantiellement», écrit encore Napec.

La compagnie croit que le vieillissement des infrastructures nord-américaines de transport et de distribution d’électricité et les répercussions que le manque d’investissements a sur les besoins d’entretien, de mise à niveau et de remplacement de ces infrastructures créeront un contexte favorable à la croissance de ses profits.

«Une autre tendance importante concerne le changement graduel dans les sources de production d’électricité en Amérique du Nord. Le charbon a traditionnellement été la plus importante source de production d’électricité aux États-Unis, mais celui-ci est de plus en plus supplanté par le gaz naturel vu sa disponibilité et son faible coût, tandis que plusieurs vieilles centrales de production alimentées au charbon devront cesser leurs activités en raison du coût élevé de les rendre conformes aux normes environnementales plus contraignantes. En Ontario, le charbon a été progressivement éliminé et la nouvelle capacité de production émanera principalement de sources renouvelables, incluant l’hydro-électricité», conclut Napec.

www.napec.ca