L’AQPER célèbre ses 25 ans et honore trois bâtisseurs de l’industrie des énergies renouvelables

Eric Cloutier
Novembre 16, 2015
Écrit par
De gauche à droite, on aperçoit Jean-François Samray, président-directeur général de l’Association québécoise de la production d'énergie renouvelable (AQPER), Martin Robitaille, directeur général, Financement des sociétés, à la Financière Banque Nationale, Jacky Cerceau, fondateur d'Hydroméga, Gilles Lefrançois, fondateur d'Innergex, Bernard Lemaire, fondateur de Boralex, Éric Martel, président directeur général d'Hydro-Québec, et Louis Gendron, directeur général et chef, Financement corporatif - Québec,  à la Financière Banque Nationale.
De gauche à droite, on aperçoit Jean-François Samray, président-directeur général de l’Association québécoise de la production d'énergie renouvelable (AQPER), Martin Robitaille, directeur général, Financement des sociétés, à la Financière Banque Nationale, Jacky Cerceau, fondateur d'Hydroméga, Gilles Lefrançois, fondateur d'Innergex, Bernard Lemaire, fondateur de Boralex, Éric Martel, président directeur général d'Hydro-Québec, et Louis Gendron, directeur général et chef, Financement corporatif - Québec, à la Financière Banque Nationale. (Photo : site Web de l’AQPER)
L’Association québécoise de la production d’énergie renouvelable (AQPER) a souligné son 25e anniversaire de fondation, le 22 octobre à Montréal, lors d’une soirée au cours de laquelle l’organisme a rendu hommage à trois bâtisseurs de l’industrie des énergies renouvelables.

 

Il s’agit en l’occurrence de Jacky Cerceau, président-directeur général d’Hydroméga, Gilles Lefrançois, fondateur d’Innergex Énergies renouvelables, et Bernard Lemaire, fondateur de Boralex. 

C’est en présence du président-directeur général d’Hydro-Québec, Éric Martel, et de 225 personnes que l’AQPER a souligné l’événement, dans le cadre d’un appel de propositions d’Hydro-Québec, l’APR-91, pour mettre en valeur le potentiel hydroélectrique de plus petits bassins. Les convives ont également pu entendre un message du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec, Pierre Arcand, qui a affirmé que la «contribution des énergies renouvelables à l’amélioration du bilan éco-énergétique n’en est qu’à ses premiers balbutiements».

Le 25e anniversaire de l’AQPER coïncide avec l’année même où le Québec adoptera sa politique énergétique 2016-2025 et qu’il présentera, dans le cadre de la conférence de Paris sur le climat, son objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

M. Cerceau a fait remarquer que «ça prenait un brin de folie, il y a 25 ans pour se lancer dans cette industrie». Pour sa part, M. Lefrançois, a fait allusion «à la profondeur de cette industrie» qui représente aujourd’hui un noyau d’excellence reconnu mondialement, tandis que M. Lemaire, a évoqué «les développements majeurs qui attendent les différentes filières d’énergie renouvelable afin de combattre efficacement les changements climatiques», selon ce qu’on peut lire dans un communiqué émis par l’AQPER.

«À travers ses 25 ans d’histoire, l’AQPER a vu des hommes et des femmes de conviction se donner corps et âme à la cause du développement des énergies renouvelables au Québec. Cet anniversaire est l’occasion de les remercier, de se féliciter du chemin parcouru et de regarder vers l’avenir. Une nouvelle phase de substitution du pétrole consommé au Québec sera nécessaire durant les prochaines années et l’industrie des énergies renouvelables est prête à jouer son rôle de partenaire de premier plan dans l’atteinte des objectifs que le Québec se fixera», a déclaré, de son côté, Jean-François Samray, président-directeur général de cette association.

www.aqper.com/fr

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Les plus populaires

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.