L’Industrie électrique

Information Nouvelles et Actualités
Plus de 60 000 $ octroyés par Québec pour convertir l’Érablière C. & G. Prud’homme à l’électricité


septembre 28, 2015
Par Eric Cloutier

Dans le cadre de son programme ÉcoPerformance, le gouvernement du Québec a annoncé, le 11 mai, le versement d’une aide financière de 60 321 $ à l’Érablière C. & G. Prud’homme, de Chute-Saint-Philippe dans les Laurentides, pour remplacer des équipements de production fonctionnant au mazout par d’autres recourant à l’électricité.

 

 

Au cours des trois dernières années, l’entreprise a consommé 17 660 litres de mazout en moyenne annuellement. Grâce à ce projet de conversion à l’électricité, l’entreprise réduira ses émissions de gaz à effet de serre de 48,3 tonnes de CO2 annuellement.

«Avec ses 19 000 entailles, l’Érablière C. & G. Prud’homme est une productrice majeure de sirop d’érable de notre région. Le procédé de transformation de l’eau d’érable en sirop demande cependant du matériel spécialisé, notamment un évaporateur qui fonctionne au mazout léger. Avec l’aide du gouvernement, l’érablière pourra remplacer cet appareil fonctionnant au combustible fossile par une nouvelle version électrique et donc plus propre, au bénéfice de la qualité de vie des Laurentiens», a expliqué la ministre des Relations internationales et de la Francophonie et ministre responsable de la région des Laurentides, Christine St-Pierre, au nom de son collègue de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord, Pierre Arcand.

«L’impact environnemental du remplacement de l’évaporateur au mazout sera majeur puisqu’à l’avenir, aucun mazout léger ne sera consommé à l’érablière, car aucun réservoir de mazout ne s’y trouvera, ce qui élimine les risques de déversement accidentel. En plus, aucune livraison de mazout par camion ne sera nécessaire», a souligné la ministre St-Pierre.

«La création d’emplois et la relance de l’économie québécoise font partie des priorités de notre gouvernement. En soutenant l’efficacité énergétique de nos entreprises par des programmes comme ÉcoPerformance, nous mettons en place les conditions nécessaires pour améliorer notre bilan énergétique et favoriser la croissance et l’utilisation des énergies propres et renouvelables», a fait savoir le ministre Arcand.