L’Industrie électrique

Information Nouvelles et Actualités
Québec injecte 8,6 M$ dans le développement de quatre véhicules lourds 100% électriques


octobre 31, 2016
Par Eric Cloutier
Autobus Lion fait partie d’un groupe de cinq entreprises qui mettront en place un projet évalué à 17 Le gouvernement du Québec consent une somme de 8

Le gouvernement du Québec consent une somme de 8,6 millions $ à un groupe de cinq entreprises qui mettront en place un projet évalué à 17,2 millions $ et qui consiste à concevoir des véhicules lourds 100% électriques et à fabriquer quatre prototypes, soit deux autobus pour le transport de personnes et deux camions pour le transport de marchandises.

 

La ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade, a fait l’annonce de ce projet, le 5 octobre. L’aide financière de 8,6 millions de dollars proviendra du Fonds vert. Il s’agit du premier projet soutenu par Québec dans le cadre de son Plan d’action en électrification des transports 2015-2020.

Le projet regroupe les compagnies Autobus Lion, TM4, AddÉnergie Technologies, Solution Adetel et Alcoa Canada. Il permettra aux cinq partenaires de créer, au total, 26 emplois durant sa mise en œuvre.

«Selon les prévisions de ventes, le nombre d’emplois directs et indirects qui seront créés à la suite de la commercialisation des véhicules est estimé à près de 1 500 au cours des dix prochaines années», a fait valoir le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI) par voie de communiqué.

«Les projets mobilisateurs représentent une voie d’avenir pour favoriser l’essor d’une économie verte fondée sur les principes du développement durable. C’est pour cette raison que notre gouvernement soutient les entreprises qui combinent leurs efforts à ceux des centres de recherche pour développer des produits et des procédés novateurs et plus écologiques. Je salue l’engagement des partenaires de ce projet et leur volonté de réduire les émissions de gaz à effet de serre au sein du secteur du transport lourd», a déclaré la ministre Anglade.

«Nous savons tous que le Québec dispose d’une énergie propre en grande quantité et à un coût concurrentiel. En misant sur l’électrification des transports, nous souhaitons devenir un précurseur en matière de mobilité durable et un chef de file de l’utilisation de moyens de transport propulsés par l’électricité», a souligné, pour sa part, le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, Laurent Lessard.

Pour alléger le poids des véhicules, les cinq partenaires auront particulièrement recours à l’utilisation de l’aluminium, tandis que le gouvernement portera une attention particulière cette question. La Stratégie québécoise de développement de l’aluminium comporte différents objectifs, dont celui d’augmenter les activités de transformation de l’aluminium au Québec.

«Cette stratégie s’articule autour de trois axes, qui consistent à mettre en place un environnement favorable à la transformation de l’aluminium, à renforcer l’ensemble de la filière québécoise et à assurer la compétitivité des entreprises de l’industrie. Le Québec est la première province à mettre en place une stratégie complète visant la croissance et le rayonnement de tous les maillons de la chaîne de valeur de l’aluminium», lit-on encore dans le communiqué.

www.economie.gouv.qc.ca/sqda, www.transportselectriques.gouv.qc.ca, www.mddelcc.gouv.qc.ca/changementsclimatiques/plan-action-fonds-vert.asp