Bona doit payer 50 000 $ d’amende pour la chute d’un travailleur qui changeait un ballast électrique

Anthony Capkun
Janvier 25, 2017
Écrit par
25 janvier 2017 • Bona Building & Management Ltd., propriétaire et exploitant d’immeubles résidentiels et commerciaux, a plaidé coupable et a reçu une amende de 50 000 $ après qu’un travailleur ait subi un choc électrique et ait été blessé en remplaçant une pièce d’un système d’éclairage.

 

En juillet 2015, un employé de Bona travaillait dans l’un des immeubles commerciaux de la société. En changeant un ballast au plafond de l’un des couloirs du bâtiment, le travailleur a subi un choc électrique et est tombé d’une échelle de 2 m. Il a subi des fractures.

Contrairement au Règlement 851 de l’Ontario et à la politique interne de Bona, l’alimentation électrique de l’éclairage n’a pas été coupée, verrouillée ni étiquetée.

Le ministère du Travail de l’Ontario qui a enquêté sur cet incident, a déterminé que Bona avait manqué à son devoir d’employeur de s’assurer que les mesures et les procédures prescrites par le règlement étaient appliquées sur les lieux de travail.

La société a plaidé coupable à l’omission de s’assurer que l’alimentation d’une installation électrique ait été débranchée et verrouillée avant que le travail ne soit entrepris et a été condamné à une amende de 50 000 $. Le tribunal a également imposé une sanction supplémentaire de 25% puisqu’il y a eu une victime.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Les plus populaires